Nos potiers sont sympas - à la rencontre de 4 céramistes - post n°2


Après Isabelle Daucourt et Francisco, poursuivons notre promenade...

Au coeur de Saint-Amand, en face du château, le berceau de la Poterie et de ses maîtres, allons à la rencontre de 4 céramistes voisins.

BADAL, David et Fabien

2 boutiques et un même nom : BADAL. Aucune histoire familiale ne prédisposait ces 2 cousins à devenir céramistes et à s'installer côte-à-côte.

Entrons d'abord chez David BADAL : Céramique & Co

David s'est installé l'an dernier dans la grande rue, et expose maintenant en solo sa propre production.

Auparavant il partageait un espace route de Cosne avec Lydie Bonnefous.

Quand on entre chez David, on est d'abord frappé par les coloris. David explique l'importance de l'émaillage. Ce bleu lavande s'obtient avec un oxyde cobalt, ce turquoise avec un oxyde de cuivre, et ces rouges et bruns avec un oxyde de fer.

David s'est formé bien sûr au CNIFOP : Tourneur céramique et spécialisation comme on s'y attend ici à l'émail.

Sa matière première : le Grès de Saint-Amand.

A l'écouter, on comprend qu'un potier est forcément un peu un chimiste qui doit veiller aux réactions des minéraux entre eux.

La cuisson : le plus souvent au four électrique, quelques pièces au four à bois, notamment cette grande assiette réalisée avec Lydie Bonnefous (voir un prochain post).

Entrons maintenant à l'Espace Terre, chez Céline et Fabien BADAL

une entrée légèrement en retrait mais dont l'ouverture est signalée par une belle poterie.

D'abord ce qui surprend ce sont ces grands espaces dans cet ancien hangar : 3 grands espaces dédiés, styles et collections différentes.

Fabien explique que rien ne le prédestinait à devenir potier/céramiste. Il changera de métier, se formera au CNIFOP aussi. De son côté Céline a également suivi une formation de céramiste au CNIFOP, et c'est leur rencontre qui va aboutir à ce projet professionnel, d'abord orienté sur Donzy mais très vite Saint-Amand s'est imposé comme le pôle potier où il fallait être. Ils ont installé leur univers Espace Terre en 2003.

C'est donc une production à 4 mains, un couple de potiers, qui se partage les tâches : l'émaillage reviendra à Céline qui va assurer une continuité dans les collections avec des couleurs homogènes.