Nos potiers sont sympas - rencontre de 2 céramistes aujourd'hui post n°1

February 12, 2017

 

Saint-Amand-en-Puisaye est par définition un village potier.

Les grands noms de la poterie du siècle dernier cèdent la place à de nouveaux potiers, artistes qui s'installent à Saint-Amand souvent après une formation au CNIFOP (le centre national de la formation potière).

Chaque potier a son style, son atelier et sa boutique, et même sa recette secrète. Parfois la boutique et l'atelier sont au même endroit, mais pas forcément. Les fours évidemment ne sont plus ceux d'autrefois, au bois, gigantestes ; aujourd'hui ils sont au gaz ou électriques et s'accommodent d'un espace plus petit. Nous avons donc des potiers ou des céramistes (cette appellation semble plus largement admise) singuliers, des créateurs. Beaucoup de femmes aussi. Alors Céramiste masculin et féminin, tandis que "potier" est masculin bien sûr mais le féminin ne sonne pas aussi bien 'Potière'. Utilisons donc le mot "céramiste" qui est mixte.

 

Pour notre première série, visite de 2 ateliers aujourd'hui : Isabelle Daucourt et Francisco Pereira

 

Isabelle Daucourt (sur la Route de Cosne)

 

 

 

Aujourd'hui, dimanche, Isabelle fait une cuisson au bois. Une cuisson au bois ne s'improvise pas et surtout il faut qu'il y ait une production suffisante pour remplir le four.

 

 

 

 

 

 

 

 

Isabelle a démarré la cuisson à 8 h ce matin et vraisemblablement elle va durer jusqu'à 20h ce soir. J'arrive chez elle vers 15h : elle est affairée à alimenter le feu avec un oeil sur le thermomètre, on est à presque à 800° et l'objectif est d'arriver progressivement à 1300° qui est la température requise pour le grès. Avec elle, Vincent, un voisin tourneur, vient lui prêter main forte. Le bois utilisé est du chêne, des lattes fines qu'ils glissent dans les petits intervalles. Du chêne car le bois doit avoir un pouvoir calorifique important.  

Pendant la cuisson : il faut alimenter le feu pour que le grès cuise à 1300°

 

Après cuisson : (les briques de la portes ont été tout simplement enlevées)

 

Ce qu'on peut trouver dans sa boutique : de très jolies pièces aux motifs de fleurs de cerisiers, de très jolis coloris rouges

 

  

En savoir plus sur Isabelle Daucourt (bio)

 

 

 

Francisco Pereira

(sur la Route de Dampierre)

 

Il ne faut pas hésiter à monter jusqu'à cet atelier, même à pied.

C'est la première fois que je me rends chez Francisco et à vrai dire je découvre un atelier expo très riche.

D'abord, il n'échappera à personne que Francisco est portugais, son nom et son accent me sont familiers.

Francisco est issu d'une famille de potiers depuis plusieurs générations. Barcelos est représenté par le petit coq qui nous est familier.

 

 

Alors ma première question fut comment est-il arrivé ici à Saint-Amand. Dans les années 70, le potier Jacques est allé le chercher à Barcelos pour travailler chez lui comme tourneur. Il travaillera aussi chez Cacheleux quelque temps avant de faire 33 ans à la Poterie Nault jusqu'à à sa fermeture en 2007. Et tout naturellement il s'installera lui aussi à Saint-Amand comme potier.

 

 

Vous ne trouverez pas de coqs chez lui, mais bien des pièces de grès dans la grande tradition de Saint-Amand, et parfois de très grandes pièces qui nécessitent que le four soit construit autour de la pièce, si si.

Il a 2 grands fours l'un au gaz l'autre au bois, et il me montre la différence de cuisson sur les pièces. Visite très instructive, et l'amour de partager sa passion.

 

Vous trouverez également une sélection de petites pièces à la Boulangerie l'Amandinoise

 

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche
Posts Récents

January 7, 2018

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square