Les façades : entretien et sauvegarde

September 13, 2016

 

Les prochaines journées du Patrimoine me donnent ici le prétexte de vous parler de nos maisons à travers un élément clé du patrimoine : les façades.

 

Permettez-moi de commencer par notre maison, que nous avons achetée il y a bientôt 20 ans : elle était dans un état d'abandon tant extérieur qu'intérieur.  Son jardin en friche, était loin de nous emballer. Il a fallu faire preuve d'imagination pour projeter ce que les agents immobiliers appellent "le potentiel".

Toujours est-il qu'après s'être frayé un chemin, avoir forcé un peu les portes, qui n'étaient même pas fermées à clé, la décision s'imposa à nous et nous eûmes la faiblesse de croire que cette maison nous attendait !

 

10 années de travaux furent nécessaires pour la rendre à notre goût et faire les travaux de fonds nécessaires (électricité, plomberie).

 

En 2005/2006 un fonds façades(1) est lancé par la Commune et nous bénéficions également du label "Fondation du patrimoine"(2). Pour ce chantier, nous faisons appel à un architecte, Denis Froidevaux.

 

Façade rue en 2002 après quelques travaux d'urgence et AVANT le ravalement (les volets semi-persiennés de la grande maison avaient déjà été changés à l'identique, dans une démarche sécuritaire, car ils tenaient à peine).

Le chapeau en pierre de la lucarne de toit a été refait avec le ravalement (Carrière de Donzy)

 

Pignon et façade cour : la première maison date de 1836 (inscription en façade) merci aux maçons-bâtisseurs qui ont laissé cette information.

La maison est flanquée d'un bâtiment plus récent (probablement fin 19ème) et l'ensemble forme un L inversé.

 

 

 

 

 

 

 

En 2006 :  la Maison d'à Côté

 

L’enduit sera de type traditionnel à la chaux(3) aérienne additionné de 20% de chaux hydraulique naturelle blanche. Il sera teinté de façon naturelle avec les sables de Puisaye (Artisan local : Rémi Chauvin à Saint-Père).

Les menuiseries extérieures de la Maison d'à Côté ont été réalisées sur mesure par Fabien Baubigny de Pougny : des fenêtres cintrées double vitrage, des volets pleins avec des traverses ;

Les peintures par Jean-Yves Trottard de Saint-Fargeau.

 

Les toitures sont "remaniées"  (tuiles plates de Bourgogne sur latis en chêne refaits pour la toiture de la première et tuiles mécaniques Montchanin pour la Maison d'à Côté).

 

Une fois la restauration extérieure réalisée, la maison est "sauvée", et nous prenons le temps de réfléchir à une destination, et quelques années plus tard ce sera le gîte "La Maison d'à Côté" et de nouveaux travaux d'aménagement intérieur seront entrepris. Ils vont durer 2 ans.

 

Voici les maisons rénovées et sauvegardées : même enduit à la chaux avec des reflets mordorés ; le bleu pour l'habitation principale et le vert amande pour le gîte. Les portes d'entrée coté rue ont été conservées. Les garde-corps des fenêtres chinés dans une brocante en Anjou. Le portail réalisé par Paul Guillot, Arquian. Les 3 marches sous la fenêtre racontent qu'à cet endroit il y avait une porte et non une fenêtre ; en effet, il s'agissait de la salle d'attente d'un notaire.

Sous le balcon en ferronnerie les hirondelles y ont élu domicile et tous les ans elles reviennent.

 

 

(1) fonds façades : en 2005/2006 : la commune voulait inciter à la rénovation et avait lançé une opération "coeur de village". Une nouvelle opération a lieu en 2016 en Puisaye-nivernaise, renseignez-vous, pour la restauration du bâti ancien.

(2) obtenir un label de la Fondation du patrimoine : renseignements auprès de la Délégation régionale de Bourgogne Franche-Comté

Tél. : 03 80 65 79 93

mail : bourgogne@fondation-patrimoine.org

site : www.bourgogne.fondation-patrimoine.org

(3) enduit à la chaux : procédé traditionnel utilisé en Puisaye-Forterre. Le chantier du Château de Guédelon fournit une excellente démonstration des propriétés naturelles : un enduit naturel et sain qui permet aux murs de respirer, tout en assurant une parfaite étanchéité et comme vous le voyez sur les photos il n'y a pas de traces de mousse ou autres salissures même 10 ans après.

 

 

****

 

La Puisaye-Forterre est un pays rural, à cheval sur 2 départements : 6 cantons dans l'Yonne et 1 canton dans la Nièvre. Saint-Amand-en-Puisaye se situe dans ce dernier canton, de tradition potière.

La Puisaye est le pays de Colette ; elle se raconte dans cet univers-osmose, dans les bois où elle "trôlait" dès l'aube, comme une récompense,  pour profiter des saveurs nouvelles de la campagne, et goûter aux sources. Les étangs et les sources exerçaient sur elle une réelle fascination...

 

La Puisaye est une région discrète, restée à l'écart des grands axes et dit-on épargnée par les erreurs grossières d'urbanisme.

 

Dans ces façades, on retrouve les matériaux utilisés en Puisaye : encadrement des fenêtres en briques rouges et noires (coloris dus à l'emplacement dans le four lors de la cuisson) arrangées de manière harmonieuse, et la pierre de taille calcaire, que l'on retrouve également pour les appuis de fenêtre.

 

En Puisaye-Forterre, deux types de façades : 1/les façades de bourg et 2/les façades de ferme.

Attardons-nous sur les maisons de bourgs :

- La façade principale est la façade qui donne sur la rue, de conception classique, les percements sont alignés et organisés par travées.

- La façade latérale ou pignon : dans les villages de Puisaye-Forterre il y a peu de façades latérales, les maisons viennent les unes contre les autres. Lorsqu'il y a une façade latérale elle marque l'angle d'une rue (c'est le cas de notre maison) où l'entrée d'aujourd'hui dans le jardin devait correspondre à un passage vers le château.

- La façade arrière donne sur le jardin. Les percements peuvent être moins réguliers. Dans notre maison, la façade arrière donne bien sur le jardin, plein nord, et donc pas d'ouvertures.

 

Les façades en disent long sur une époque : l'organisation des maisons, les matériaux employés.... et sur l'histoire de la maison elle-même de par ses transformations, et ses emplois qui ont évolué au fil du temps (boutique, habitation, officine...).

 

Pour plus d'informations, on pourra se référer à l'excellent guide de recommandations "Pays de Puisaye-Forterre : architecture, paysage, urbanisme, couleur", édité par le Comité de Développement de Puisaye-Forterre en 2001.

 

 

Please reload

Posts à l'affiche
Posts Récents

January 7, 2018

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square